Appel pour les Afghanes

Depuis le 26 septembre 2023, le Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM) a rendu public un changement de pratique concernant le traitement des demandes d’asile des femmes afghanes. Il confirme la prise en considération d’une législation discriminatoire et d’une persécution religieuse à l’encontre de toutes les femmes.

Conseils pour les femmes afghanes s’apprêtant à déposer une demande, information d’asile.ch

En effet, jusqu’alors, des visas humanitaires délivrés systématiquement aux femmes afghanes ayant fui leur pays. Camarada soutient cet appel au Conseil fédéral initié par Alfonso Gomez, Maire de la Ville de Genève. Depuis deux ans, la répression des autorités envers les femmes ne cesse d’augmenter si bien que l’ONU évoque, en juin 2023, la mise en place d’une situation d’apartheid basé sur le genre*. Les femmes n’ont, entre autre, pas le droit de se déplacer sans chaperon mâle de leur famille sur une distance de plus de 70km, ce qui rend la fuite de l’Afghanistan illégale et dangereuse.

La Suisse, comme la plupart des pays, n’a pas de représentation consulaire à Kaboul et n’offre donc pas la possibilité aux personnes en danger de vie de déposer une demande de visa humanitaire. Dans les pays limitrophes où quelques femmes ont réussi à fuir, elles ne sont pas en sécurité, ni protégées, ni soutenues. Au cours des deux dernières années, un peu plus de 2000 demandes de visas humanitaires ont été déposées par des ressortissant.e.s afghan.e.s dans ces pays, dont seuls 6% ont été acceptés par la Suisse (dont la moitié pour des femmes). Le visa requiert de la personne qu’elle fasse preuve de sa mise en danger réelle et d’un lien avec la Suisse et la demande doit être faite en personne. Cette pratique est trop restrictive en raison des sérieux risques que courent certains groupes : femmes, journalistes, défenseuses des droits humains, professeures ou médecins, femmes ayant été employées par des ONG financées par la Confédération helvétique.

Avec plusieurs organisations de défenses des droits humains, Camarada urge la Suisse de faciliter et accélérer la pratique d’octroi de visas humanitaires et de regroupement familial, de ne refuser les demandes de visa pour la Suisse déposées dans un État tiers sous prétexte que les personnes concernées s’y trouveraient en sécurité et de réintroduire des demandes d’asile dans les ambassades.

Visas humanitaires | Des conditions d’application trop strictes Asile.ch, 13 juin 2023

Appel pour les femmes Afghanes

Des visas humanitaires pour les femmes Afghanes Ville de Genève

Protéger les Afghanes, EPER 15 août 2023

* « Les discriminations dangereuses, systémiques et institutionnalisées contre les femmes et les filles sont au cœur de l’idéologie et de la loi talibane, ce qui provoque également des inquiétudes quant à leur possible responsabilité sur la situation d’apartheid genré dans le pays », a averti lundi 19 juin le rapporteur spécial des Nations-unies sur la situation des droits de l’homme en Afghanistan Richard Bennett, lors du Conseil des droits de l’homme de l’organisation à Genève.

19 ch. de Villars

CH-1203 Genève

 

022 344 03 39

hc.ad1720878769arama1720878769c@ert1720878769nec1720878769